Quartier du Midi

LA RÉNOVATION ATTENDUE DU QUARTIER DU MIDI

La mutation du quartier du Midi se poursuit, associant mixité socio-économique, mixité des fonctions (logement, commerces, commerces, infrastructures d’accueil, initiatives culturelles) et implication citoyenne.

Le Schéma Directeur du Quartier du Midi, initié par la Région en juillet 2012 et approuvé par le Gouvernement régional en avril 2016, fait l’objet d’un Rapport d’Incidences Environnementales et d’un projet de Plan d’Aménagement Directeur qui devrait être prochainement soumis à l‘enquête publique.

Depuis 2012, plusieurs projets impayables ont été abandonnés : l’aménagement d’une gare internationale souterraine rue de France et la reconstruction des bâtiments de la SNCB, avenue Fonsny, selon les plans de Jean NOUVEL.

Le projet « Victor », initialement dévolu exclusivement au bureau, a été amendé : nouveaux gabarits, concours d’architecture, 35% de logements,..

Un rapport d’incidences environnementales, relatif notamment à l’importance des gabarits des projets immobiliers, accompagnera le projet de Plan d’Aménagement Directeur du quartier.

Celui-ci devrait consacrer les principes de mixité sociale et de fonctions, la diversité des types de logements, un juste équilibre entre logements et bureaux, le développement d’activités économiques, d’infrastructures et de services répondant à l’accroissement programmé de la population et la requalification attendue de l’espace public.

Le Schéma Directeur avait soulevé différentes objections ou remarques de la part de la Commune :  refus de tours iconiques avenue Fonsny pour y éviter l’effet « canyon », suppression du projet de trémie et de mise en souterrain du tram avenue Fonsny, maintien de la station « taxis » place Horta,…

Le projet de PAD Midi en tient compte.

La SNCB a décidé en octobre 2017 d’installer l’ensemble de ses services (4000 agents) dans les bâtiments de l’avenue Fonsny.

La rénovation des bâtiments fait l’objet d’un appel à projets qui vise aussi la vente et la reconversion – notamment en logements – des autres propriétés de la SNCB : l’Atrium à front de l’avenue de la Porte de Hal, les actuels bureaux de la rue de France et de l’îlot France-Instruction-Bara.

Des négociations sont en cours avec la Région et l’OIP opérationnel « Perspectives » en charge de l’élaboration du PAD Midi.

Le comité d’accompagnement de projet de PAD Midi, qui regroupe les  représentants de la SNCB et des différentes instances régionales (Cabinets, Bruxelles Mobilité, Bruxelles Environnement, BMA,..) et communales, s’est positionné, dans le cadre d’une approche urbanistique globale, en faveur :

  • du concept de « gare habitante »

 

  • de la rénovation des bâtiments de la SNCB, avenue Fonsny, préservant le bâtiment du Tri Postal, assurant l’ouverture de la gare sur l’espace public, des activités de commerce et de service côté Fonsny,…

 

  • d’un juste équilibre entre logements (reconversion de bâtiments de la SNCB, boulevard Jamar, Site des 2gares sur Anderlecht…), bureaux, activités économiques, services et infrastructures d’accueil, scolaires et culturelles

 

  • de la requalification de l’espace public, sa verdurisation ; l’équilibre entre les différents modes de déplacement privilégiant la place du piéton, …

 

  • d’un plan de mobilité qui vise à diminuer la pression automobile sur le quartier

 

  • de l’affectation des « quadrilatères » (espaces situés en-dessous des rails entre la Petite Ceinture et la rue Couverte) en halle gourmande, espaces Horeca et parking pour vélos.

 

En attendant les travaux, et, en réponse à une forte demande citoyenne, des contacts ont été entrepris par la Commune auprès de la SNCB, de la Région et de partenaires privés en vue de l’affectation temporaire de certains locaux du Tri Postal à des activités en lien et en partenariat avec le quartier.

 

Le nouveau dispatching central de contrôle du chemin de fer belge sera construit, dans le cadre d’un concours d’architecture, rue de France, le long du chemin de fer, et accueillera l’ensemble des services du gestionnaire du réseau ferroviaire actuellement répartis sur la zone.

Au cours de la législature qui s’achève, plusieurs chantiers ont été réalisés :  construction de 54 logements sociaux à l’angle des rues de Mérode et de Russie, de 11 logements moyens rue de Russie,de 94 logements moyens et d’une école néerlandophone dans l’îlot Claes/Mérode/Suède. Cet îlot sera prochainement complété par la construction d’une dizaine de logements à l’initiative de CITYDEV. Plus de 460 logements neufs ou rénovés, publics et privés, dans la zone depuis 2006.

De nouvelles infrastructures communales ont été inaugurées : centre d’enseignement de promotion sociale et crèche rue Vlogaert, nouvelles crèche et halte-garderie rues d’Angleterre et Feron.

Le square J.Franck, la place des Héros et la chaussée de Forest ont été rénovés.

Des voiries ont été réaménagées : rues de Suède et de Russie, le réaménagement de la rue d’Argonne en semi-piétonnier est en cours.

Les ATELIERS DU MIDI (centre communal de formation professionnelle)  ont été agrandis.

Les anciens bâtiments VDS, rue de Belgrade, ont été acquis par la commune pour y créer la RECYCLERIE (centre d’économie circulaire), du logement et un espace collectif..

Les immeubles de bureaux de l’avenue Fonsny attirent les investisseurs privés, en façade de la gare.

 

De nouveaux hôtels ont ouvert leurs portes ou sont en chantier place Horta (PULLMAN), Esplanade de l’Europe (MERCURE…) , avenue Fonsny,…

 

 

Des discussions sont en cours avec Bruxelles Propreté, en charge de l’entretien de l’espace public du quartier du Midi, pour assurer un environnement digne de la Capitale de l’Europe.

Diverses initiatives ont été prises ou sont en perspective pour renforcer la sécurité du quartier, celle des habitants, des usagers de la gare et des touristes, combattre les réseaux, notamment, les taxis illicites,….

Publicités