PROPRETÉ

LE DÉFI DE LA PROPRETÉ

Le MR s’engage POUR

  • poursuivre et renforcer l’action du service communal de la propreté qui assure au quotidien le nettoyage des voiries communales et pallie régulièrement les carences du service public régional en charge de l’enlèvement des poubelles, de l’entretien des voiries régionales, des quartiers Midi et Louise..

  • exiger de l’Agence Bruxelles Propreté qu’elle assume ses responsabilités : horaire adéquat du ramassage des poubelles, enlèvement en début de matinée des caisses et cartons dans les axes commerçants qui aujourd’hui jonchent les trottoirs parfois jusqu’à 17 h., offrant une image inacceptable de Bruxelles, capitale de l’Europe

 

  • poursuivre l’installation de bulles à verre souterraine et encourager les projets de containers souterrains pour le dépôt sélectif des sacs dans l’ensemble des quartiers
  • équiper le service de la propreté communale de matériel performant (aspirateurs mobiles,..)
  • organiser, notamment grâce à des brigades mixtes d’agents régionaux et communaux,  des actions coordonnées de prévention et de répression des dépôts sauvages ; appliquer strictement les règlements communaux sanctionnant les incivilités et les infractions en matière de propreté publique

  • poursuivre l’organisation de la déchetterie mobile dans les différents quartiers
  • coordonner les horaires d’enlèvement des immondices du secteur de la restauration, vu la liberté contractuelle d’adhésion à un organisme en charge du ramassage, afin d’évacuer les poubelles aux heures de fréquentation des restaurants
  • développer, en partenariat avec les services de l’enseignement et de la prévention, les associations, le secteur horeca et les commerces de nuit, la culture du respect de l’espace public

  •  renforcer la prévention (actions de surveillance nocturne) et le nettoyage des tags ; soutenir l’action de l’asbl ENTREPRENDRE A SAINT-GILLES pour le remplacement des tags sauvages par des réalisations artistiques sur les volets des commerces, en partenariat avec les associations de commerçants et les écoles d’art saint-gilloises
  • contraindre le secteur horeca défaillant au respect des obligations contractuelles en matière d’enlèvement des huiles usagées, certains dépôts clandestins étant source de souillures de l’espace public
  • poursuivre les initiatives en faveur du tri sélectif sur les marchés
  • promouvoir le mode « zéro déchet » et poursuivre les dispositifs de réduction de déchets sur les marchés
Publicités