MOBILITÉ ET STATIONNEMENT

En matière de MOBILITÉ, le MR s’engage POUR

  • garantir la diversité des modes de déplacement dans le cadre d’un plan global de mobilité qui

– assure le respect des « zones 30 » , renforce leur signalisation et leur contrôle,  crée là où la situation l’autorise des zone de ralentissement aux abords des écoles pendant la période scolaire, l’application des dispositions du Code de la Route (arrêt du moteur des véhicules – voitures et deux roues – à l’arrêt)

– réalise des passages pour piétons en 3D aux abords des écoles et des lieux de grande fréquentation, renforce l’éclairage des passages pour piétons

– décourage le transit automobile dans les quartiers plus résidentiels en favorisant, là où les conditions le permettent et en concertation avec l’ensemble des riverains, le concept de « rue apaisée »

– réduit les gabarits des camions de livraison et interdit le passage, sauf exceptions d’urgence, des véhicules lourds dans les rues résidentielles

– multiplie les moyens de déplacement partagés (AUTOPARTAGE, vélos,…)

 

  • assure le confort des piétons :  réaménager des traversées piétonnes (par exemple au bas de la rue Cluysenaar et de l’avenue Clémentine, à l’angle de la rue de Neufchâtel et de la Chaussée de Charleroi,…) ; limiter le nombre d’obstacles sur les trottoirs, exiger de Bruxelles Propreté des horaires de ramassage des poubelles, cartons… en début de journée…

 

– poursuit le développement d’itinéraires cyclables et décourage la circulation cycliste des adultes sur les trottoirs ; adapte la signalisation prévue par la code de la route en faveur des cyclistes

– encourage l’usage des véhicules électriques par le placement de bornes de rechargement dans l’ensemble des quartiers et encourage les sites de vélos et scooters électriques partagés

– favorise l’acquisition de véhicules électriques pour les services communaux

– familiarise les familles et les enfants à la diversité des modes alternatifs de transport et à la culture du partage

– garantit l’accessibilité aux noyaux commerçants à l’ensemble des moyens de déplacement : refus de la piétonisation du Goulet Louise, mesures en cas de chantiers,…

  •  proposer à la STIB l’extension aux noyaux commerciaux saint-gillois des circuits de minibus initiés au niveau de la Ville de Bruxelles entre le Centre et le Haut de la Ville : liaison Louise – Ma Campagne – Barrière – Parvis

 

Au niveau du STATIONNEMENT, le MR s’engage POUR

  •  exécuter le Plan d’Action Communal de Stationnement qui respecte l’équilibre entre les différents modes déplacement tout en répondant à l’évolution des modes de mobilité des Saint-Gillois
  • poursuivre la politique de stationnement des vélos : renforcement des box, augmentation du nombre d’arceaux, notamment à proximité des pôles de destination culturels ou commerciaux, des commerces et restaurants des quartiers,…., « espaces vélos » dans les écoles », projet de parking pour 100 vélos à l’angle de la rue du Lycée et de la chaussée de Waterloo
  • adapter le parking payant : généralisation des horodateurs « intelligents », tarification harmonisée dans les zones frontalières avec les communes voisines adaptation des zones de tolérance,…
  • charger l’Agence Régionale du Stationnement de la recherche de solutions alternatives à la suppression de places de stationnement lors des chantiers programmés tels le réaménagement de la place Marie Janson et de la Petite Ceinture entre les Portes Louise et de Namur, la création d’un Itinéraire Cycliste Régional le long de la Petite Ceinture, la rénovation des abords de la Trinité…
  •  assurer une offre de parking en soirée répondant aux besoins de la population : mutualisation des parkings privés (BE PARK, négociations avec les enseignes privées,…)
  • adapter l’emplacement des zones de livraison aux besoins réels des noyaux commerciaux et en assurer le contrôle

 

 

 

 

 

Publicités