FINANCES COMMUNALES

POURSUIVRE UNE GESTION RESPONSABLE DES FINANCES COMMUNALES

Le MR, actuellement en charge du département des finances et soucieux du bon usage des deniers publics, s’engage POUR poursuivre :

  • la gestion responsable des finances communales et des institutions para-communales, garantissant le bon fonctionnement de l’ensemble des infrastructures et des services à la population et une réponse adéquate aux nouveaux besoins liés à l’évolution de la démographie, sans augmentation de la fiscalité

 

 

  • la politique de mise en réserve des recettes exceptionnelles ou des bonis budgétaires afin de garantir à terme la maîtrise de la dette et le financement des futurs investissements

 

  • la simplification et la vulgarisation des procédures administratives et des formulaires de taxation

 

  • demander à la Région une juste rémunération des tâches administratives nouvelles qu’elle impose aux communes

 

  • obtenir de la Région la neutralisation, dans le cadre des plans de gestion qu’elle impose, des dépenses nettes de personnel et de fonctionnement liées à la petite enfanve et à l’enseignement

 

  • proposer, en vue d’encourager l’accès à la propriété pour les jeunes ménages, l’exonération temporaire du Pri ou l’adaptation du système de « prime BONUS Pri » en fonction des revenus

 

  • proposer qu’en fonction des marges disponibles, notamment dans le cadre des investissements, une part du budget soit réservée à des projets de quartier d’intérêt général portés par les citoyens (budget participatif) en faveur d’une commune plus inclusive et solidaire

 

  • diminuer la taxe sur l’occupation de l’espace public lorsqu’elle pénalise la rénovation de l’habitat (panneaux d’interdiction de stationner, taxe sur les échafaudages…)

 

  • demander une négociation avec la Région afin de disposer des moyens nécessaires pour offrir aux agents de la fonction publique locale de l’ensemble des communes bruxelloises les mêmes barèmes et avantages, dans un souci d’égalité, d’équité et d’attractivité de la fonction publique locale

 

  • demander à la Région de poursuivre au niveau du Comité de concertation avec le Fédéral, la modification de la loi plaçant sous mainmorte l’ensemble des espaces commerciaux situés dans l’enceinte de la gare du Midi, privant la commune d’un montant annuel de 500.000€ au titre de l’additionnel au précompte immobilier

 

  • assurer la transparence des budgets et des comptes et la vulgarisation de leur diffusion
Publicités